Montaigne et la vie du corps

Parution, chez Vrin, de Montaigne et la vie du corps (Cahiers philosophiques, 2023/3, n° 174, coord. par Barbara de Negroni).

Présentation de l’ouvrage :

Si le corps est omniprésent dans les Essais, c’est d’abord au travers des expériences d’un corps singulier, vécues et décrites par celui-là même en qui elles adviennent, au gré des circonstances fluctuantes de la vie. Pour singulières qu’elles soient, ces expériences constituent aussi une exploration des possibilités et des limites de notre « merveilleuse condition corporelle ». Lieu de jouissance autant que de souffrance « selon que le vent des occasions nous emporte », les mouvements de notre corps, spontanés ou réglés, ne sont pas séparables des différentes humeurs, émotions ou passions qui occupent notre esprit. « Mes pensées dorment si je les assis. Mon esprit ne va si les jambes ne l’agitent » écrit Montaigne au livre III des Essais.
Montaigne observe, expérimente, découvre et se confronte aux nécessités qui s’imposent au corps autant qu’à la pensée, pas plus à la recherche d’une vérité assurée que de la perfection stable de la vie bonne mais d’équilibres ou rééquilibrages constants de son « assiette » corporelle et intellectuelle.

Les articles peuvent désormais être téléchargés sur le site de Cairn.

Plus d’informations sur les sites de Vrin.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Rebekka Martic (16 janvier 2024). Montaigne et la vie du corps. SIAAM. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vlvy


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.