De la Phisionomie. Essais III,12

Commentaire de Blandine Perona

  • Résumé: Dans « De la phisionomie », l’ironie fragilise le récit élogieux que Montaigne fait de lui-même en se comparant à Socrate. Est proposée ainsi une réflexion sur l’exemplarité possible des récits, sur les limites intrinsèques de cet autoportrait de « bonne foi » et le bon usage qu’on peut en faire.
  • Publié en 2019, Paris, Classiques Garnier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.