Ignorance savante et savoirs ordinaires à la Renaissance

Les 28 et 29 octobre prochains,  Celso AZAR (Collegium de Lyon), Sylvia GIOCANTI (ENS de Lyon) et Didier OTTAVIANI (ENS de Lyon) organisent à Lyon un colloque qui se propose non pas “de montrer que les philosophes étaient des artisans, ou que ces derniers étaient des savants, mais de retrouver les activités et les processus hybrides qui réunissaient les différentes disciplines, expertises et acteurs dans les productions culturelles renaissantes ; de montrer en quoi le développement même des fondements théoriques de l’approche humaniste suppose une interférence entre les disciplines et/ou connaissances ordinaires et érudites, pratiques et théoriques, et comment cette interférence s’exerce à divers niveaux”.

Toutes les informations pratiques et le détail du programme se trouve sur le site de l’IRHIM.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.